Mapping 153
Ajouter à mes favoris
Retirer de mes favoris

Martin Messier, Alex Augier

Soirée A/V @Kugler

jeudi 25 mai
21:00 – 23:00
Fonderie Kugler
CHF 15.- / 10.-
Billets
Remarques

Ouverture des portes à 20h30
Début des performances à 21h précises


_nybble_

Alex augier muse photo quentin chevrier 2016 11 1024x683_nybble_, d'Alex Augier, est une performance audiovisuelle, formelle et spatiale dont l'esthétique oscille entre minimalisme numérique et organicité, deux pôles d'un même continuum. La fluctuation se nourrit d'un visuel génératif où différentes forces impriment à un système de particules des mouvements naturels et des variations géométriques plus ou moins complexes. Le synthétiseur modulaire remplace le musicien au cœur de la tâche, et apporte les fluctuations musicales requises par le projet. La scénographie permet au support audiovisuel de se déployer dans l'espace via une structure spécifique composée de quatre écrans transparents et quatre points de diffusion sonore, offrant au public une image quadriphonique et quadriscopique pour une expérience synesthétique totale.

Field

Martin Messier // FieldLe projet FIELD de Martin Messier part du principe qu'il est possible de capter et créer des sons à l'aide des champs électromagnétiques omniprésents dans notre environnement. Ces signaux électriques résiduels, imperceptibles pour l'œil et l'oreille, sont cueillis à l'aide de microphones à transducteurs électromagnétiques, et deviennent les générateurs de la performance. Sur scène, Messier interagit avec des panneaux à connexions multiples (patch) dont les entrées/sorties se relient une à une. Par un mouvement continu de branchements et débranchements, dont les possibilités pourraient être infinies, la composition sonore et lumineuse émerge. Avec FIELD, Messier rend ainsi matériels ces flux autrement inaudibles et invisibles.

Cette présentation est rendue possible grâce au soutien du Conseil des arts et des lettres du Québec.
CALQ

Mm1

Martin Messier

CA

Explorant le rapport entre le son et la matière, inerte ou vivante, Martin Messier se spécialise dans la mise en scène d’œuvres sonores. Il donne la parole à des objets du quotidien, des machines inventées et des corps en mouvement. Dans ses performances et installations d’objets, il cherche à pousser toujours plus loin l’imaginaire du quotidien en réinventant leur usage. Au fondement de ses œuvres chorégraphiques, il y a le désir de renverser le rapport hiérarchique existant entre musique et danse afin que le son devienne le moteur des gestes. Présentées dans plus d’une vingtaine de pays, ses pièces ont remporté plusieurs distinctions, incluant une mention aux PrixArs Electronica 2010, une nomination aux Prix Opus 2012 du Conseil québécois de la musique, un Prix 2013 du court métrage expérimental au Lausanne Underground Film Festival et le Prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton 2013 du Conseil des Arts du Canada.

Alexaugier edit2 ld 7

Alex Augier

FR

Résidant à Paris, le musicien Alex Augier privilégie une esthétique numérique hybride dans une perspective musicale et transversale incluant des éléments sonores, visuels et formels. Ces éléments interagissent avec l'espace même de la scène et revêtent essentiellement la forme de performances audiovisuelles singulières. Également membre du label AV Fracas, Alex Augier défend une vision globale du processus de création, dans laquelle la conception, la programmation et la technologie font partie intégrante du projet artistique. Ses œuvres ont été présentées lors de festivals internationaux tels que Scopitone (Nantes/FR), Elektra (Montréal/CA), Media Ambition Tokyo (Tokyo/JP), Open Source Art (Gdansk/PL), KinoBeat (Porto Alegre/BR), Athens Arts Digital Festival (Athenes/GR) et Nemo (Paris/FR).